Stressé? Un chiro pourrait peut-être vous aider

MonChiro stress chiro sante princ

In this article, you will understand how stress can impact your health, and how chiropractic can help you cope better.

Are you stressed, tired or even exhausted? We hear so much about stress that we don’t even know what it really means anymore. It is true that stress assails us all every day: demanding work, adrift love relationship, too busy family life, sick parents, monster traffic, overflowing agenda … It is also true to say that it is impossible to do so. totally avoid. We can even say that stress is essential for life and development.

What really happens in our body when we are under too much stress? Is it possible to lose control? How can we counter chronic stress and regain our vitality? And what can chiropractic have to do with it ?!

Flee or fight for survival

Le stress se présente sous trois formes : physique (traumatismes, mauvaises postures, faux mouvements, etc.), chimique (toxines environnementales, poisons, malbouffe, agents de conservation, parfums, drogues, colorants artificiels…) et émotionnel (situations qui entraînent peur, colère, angoisse, tristesse, etc.).

Un stress est un élément qui crée un déséquilibre dans le corps et qui oblige celui-ci à s’adapter pour retrouver son équilibre initial (ou homéostasie). La capacité du corps à s’adapter aux différents stress reflète l’état de santé globale.

Le corps humain s’adapte donc aux stress grâce au système nerveux. C’est lui qui contrôle toute la machine!

Le système nerveux sympathique se met en branle lorsque notre cerveau perçoit un danger (stress aigu). Mais le cerveau a une faille. Il ne fait pas la différence entre un danger réel ou imaginaire. Pensez à l’état dans lequel vous vous réveillez lorsque vous faites un cauchemar. Une pensée stressante (imaginer que son enfant est victime d’un accident tragique par exemple) suffit donc à déclencher tout le processus de stress.

Si vous faites une balade en forêt et que vous tombez nez à nez avec un ours, votre système nerveux enclenche un protocole de survie. S’ensuit une cascade chimique qui vous permettra de « fuir ou combattre » (en anglais : fight or flight).

Flee or fight?

Votre cerveau en alerte envoie un message (via la moelle épinière) à vos glandes surrénales (situées au-dessus des reins) pour qu’elles sécrètent de l’adrénaline et du cortisol dans le sang.

  • Votre rythme cardiaque augmente, ce qui apporte davantage de sang et d’oxygène dans tout votre corps pour mieux fuir ou combattre.
  • Vos pupilles se dilatent pour mieux voir ce qui vous entoure.
  • Votre taux de glucose dans le sang augmente pour qu’une plus grande quantité d’énergie soit disponible rapidement.
  • Le rythme respiratoire augmente pour favoriser l’apport en oxygène.
  • L’activité de vos autres systèmes ralentit (immunitaire, digestif) pour permettre à votre corps de se concentrer sur l’essentiel.

Ce protocole de survie permet alors au corps de porter toute son attention sur une seule tâche : se soustraire au danger immédiat (dans l’exemple ici : l’ours!).

Un danger bien pire nous guette

Lorsque le danger sera parti, votre corps reviendra à la normale grâce au système nerveux parasympathique (le parasympathique est l’opposé du sympathique. C’est lui qui nous permet de relaxer, de nous calmer, de dormir, de récupérer, de guérir, etc.).

Mais que se passe-t-il quand le stress ne s’en va jamais? Quand le cerveau perçoit un danger constant, réel ou imaginaire (un patron trop exigeant ou un collègue harcelant, par exemple)? Le système sympathique devient dominant et le corps épuise ses ressources.

What are your daily stresses?

On parle alors de stress chronique. Ce type de stress est celui dont on doit se méfier, celui qui peut nous tuer à petit feu. C’est logique, le sympathique augmente de façon prolongée les rythmes cardiaque et respiratoire, le taux de sucre dans le sang et ralentit les systèmes digestifs et immunitaire.

Sachant cela, on comprend mieux pourquoi le stress chronique facilite l’apparition de maladies cardiaques, de troubles digestifs, d’infections et de diabète.

Votre système nerveux est-il à la dérive?

Les systèmes nerveux sympathique et parasympathique forment un tout. Ils se complètent et sont interdépendants. Lorsque le sympathique s’active, le parasympathique se met en veille et vice versa. L’équilibre des deux systèmes est essentiel à notre santé et à notre survie.

In our modern society, most people have a sympathetic dominance . What does that mean exactly? In short, their bodies are always on high alert. With the sympathetic system still active, cortisol levels in the body are too high.

Cortisol is not inherently bad; on the contrary, when it is balanced, it regulates the level of glucose in the blood (with insulin) and the blood pressure in addition to intervening in the health of the immune system. But when it is found in too much quantity in the blood for a prolonged period, it becomes dangerous for the body . 8

Chronic stress (imbalance in cortisol levels) causes one or more of the following symptoms, which usually appear gradually 3-7-8 :

  • Tired
  • Trouble with memory (often the first sign)
  • Insomnia
  • Headache
  • Muscle tension
  • Difficulty starting the day
  • Weight gain (especially abdominal)
  • Changes in appetite (sugar cravings)
  • More frequent infections (colds, flu, sinusitis, etc.)
  • Digestive disorders
  • Intolerances
  • Sexual disorders
  • Loss of motivation and enthusiasm
  • Anxiety
  • Irritability
  • Concentration disorders
  • Depression

Chronic stress is also involved in the development of certain diseases such as osteoporosis, cancer, heart disease and diabetes.

It also facilitates the process of cell oxidation (creation of free radicals), thus accelerating aging. Chronic stress has also been shown to cause brain size to decrease and reduce the production of new brain cells. 8 «Self-healing and self-healing mechanisms don’t work [adequately] if you are stressed!» » 2

Many experts in holistic health (chiropractors, osteopaths, naturopaths, etc.) speak of adrenal fatigue (or adrenal burnout) when the body depletes its resources after a prolonged period of chronic stress. However, this is not an official medical diagnosis.

The term adrenal fatigue would be inadequate anyway. The plethora of symptoms associated with this «syndrome» is not believed to be caused by adrenal gland exhaustion as the name suggests, but rather by a communication problem between the brain and the gland itself . 10 It is for this reason, among other reasons, that chiropractic can play a key role in recovery.

Chiropractic to the rescue!

Chiropractic care can first help you by directly reducing certain stresses (pain, discomfort, physical stress due to poor posture, etc.).

But chiropractic can play a role where you might not expect it: directly on the nervous system. Chiropractic adjustment has been shown to reduce an organism’s sympathetic dominance by triggering the parasympathetic system (remember, when one person’s activity increases, the other’s decreases). Chiropractic care therefore balances the activity of the nervous system and helps the body to come out of its constant state of alarm. 14

The spinal cord is the only connection between the hypothalamus (brain gland) and the adrenal glands. A misaligned spine (which encloses and protects the spinal cord) therefore directly (and negatively) affects stress hormones. By correcting misalignments (vertebral subluxations), the chiropractor moves the body from a state of alarm and defense to a state of growth and repair. 14

Also, chiropractic adjustment has been shown to restructure and reconnect the brain, which has the effect of stopping the release of stress hormones and triggering the release of other beneficial hormones such as serotonin and dopamine. These feel good hormones turn off the stress response and allow health and healing to take place. 12

The Effects of Chiropractic Adjustment on the Brain

Les recherches de la Dre Heidi Haavick, chiropraticienne, démontrent que la subluxation perturbe la communication entre le corps et le cerveau. « Un cerveau qui reçoit des informations distorsionnées ne peut répondre adéquatement au monde qui l’entoure. C’est là que les chiropraticiens ont la possibilité d’intervenir : dans la façon que le cerveau reçoit, s’adapte et interprète le stress. »12

Le docteur David Fletcher, chiropraticien, illustre bien l’impact du stress sur la colonne vertébrale et l’ensemble du corps12 :

« La colonne vertébrale a trois couches : les muscles, les articulations et le système nerveux. Lorsque les divers stress ne sont pas gérés adéquatement (ou sont trop importants), nous ressentons d’abord des tensions musculaires, puis viendront les douleurs au dos (couche articulaire). En troisième lieu, le stress affectera le système nerveux et divers troubles de santé pourraient apparaître (parce que le système nerveux connecte le cerveau et le corps). »

« En chiropratique, oui on veut traiter les problèmes de dos et les tensions musculaires, mais nous sommes particulièrement préoccupés par l’atteinte du système nerveux. L’atteinte de la 3e couche par le stress entraîne divers problèmes de santé et empêche le corps de se guérir seul. En tant que chiropraticien, on peut d’abord aider le corps à mieux s’adapter grâce aux ajustements chiropratiques, mais aussi aider le patient à réduire le stress en lui prodiguant divers conseils sur les saines habitudes de vie pour qu’il puisse cheminer vers une santé optimale. »

Se calmer les nerfs!

Pour retrouver l’équilibre de notre système nerveux, nous pouvons donc jouer sur deux fronts.

  1. Reconnaître, réduire et gérer les stress (agents stresseurs) → environnement sain, techniques de gestion de stress, introspection…
  2. Renforcer la capacité de notre corps à s’adapter aux divers stress qui nous assaillent → chiropratique, activité physique, alimentation saine et variée, sommeil…

En s’alimentant, en bougeant et en se reposant de façon optimale, on réduit les agents stresseurs et on donne les outils nécessaires à notre corps pour mieux affronter ceux qui restent.

Move to reduce stress

La méditation, le yoga, le Pilates, l’exercice physique, les bains de forêt5, la marche, la technique de libération émotionnelle6, la lecture, la visualisation et les techniques de respiration sont autant de bonnes façons d’apprendre à mieux gérer le stress et à décrocher. Il en existe des dizaines, choisissez celle qui vous convient.

Une alimentation riche en bons gras (saumon, avocat, graines de chia, lin, chanvre) contribue à la santé du système nerveux et peut aider le corps à mieux s’adapter aux différents stress. Les aliments à forte teneur en antioxydants (baies, raisins, légumes verts, chocolat noir, etc.) neutralisent les radicaux libres causés par le stress.

Des suppléments de magnésium (les réserves de magnésium baissent rapidement dans les cas de stress chronique), de vitamines (A, C et E particulièrement) et d’ashwaganda (plante adaptogène qui réduit l’anxiété) peuvent aussi être bénéfiques8 chez certaines personnes. Consultez un professionnel de la santé pour connaître ceux qui vous conviennent.

N’oubliez pas que la gestion du stress se fait au quotidien, ce n’est pas juste une affaire du dimanche.

 

Références
1. Centre d’études sur le stress humain : www.stresshumain.ca/le-stress/comprendre-son-stress/source-du-stress.html
2. « Le stress peut-il vous tuer? » http://french.mercola.com/sites/articles/archive/2017/03/16/effets-du-stress.aspx
3. Clinique Mayo : “Stress symptoms, effects on your body and behavior”. http://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/stress-management/in-depth/stress-symptoms/art-20050987?pg=1
4. Clinique Mayo : “Stress relief”. http://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/stress-management/basics/stress-relief/hlv-20049495
5. « Prendre un bain de forêt. » http://plus.lapresse.ca/screens/d4ee21dd-71b0-4b90-9afe-7cff28068425%7CTO9eZ-tEA9a4.html
6. La technique de libération émotionnelle : http://eft.mercola.com/
7. http://www.foodmatters.com/article/emotional-stress-how-chronic-emotional-stress-can-ruin-your-health
8. Spinal Research : “Chronic Stress – The Effects On Your Brain”. https://spinalresearch.com.au/chronic-stress-effects-brain/
9. http://www.dynamicchiropractic.com/mpacms/dc/article.php?id=31977
10. https://www.mindbodygreen.com/0-21980/constantly-stressed-exhausted-8-ways-to-heal-from-adrenal-fatigue.html
11. https://www.mindbodygreen.com/articles/the-best-foods-for-adrenal-support
12. “Stress – The Brain-Body Connection”. https://spinalresearch.com.au/stress-brain-body-connection/
13. “Stress, Distress and the Human Spirit”. https://spinalresearch.com.au/stress-distress-human-spirit/
14. http://chiropracticadvocate.com/blog/
15. https://spinalresearch.com.au/the-stress-series-part- 1-stress-physiology-a-central-theme-in-chiropractic /
16. https://spinalresearch.com.au/the-stress-series-part-2-the-chiropractors-role-in-stress-management/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *